Qu’est-ce que nous pourrions considérer comme « une erreur » dans la pratique de notre parentalité.  À mon avis, cette réponse est étroitement à mettre en lien avec notre Mission-Parent.  Toutes interventions parentales qui ne contribuent pas à nourrir nos objectifs et nos valeurs sont à  considérer comme des « erreurs ».

En tant que parent, nous sommes en apprentissage.  Chaque enfant est différent et une intervention parentale qui se voudrait parfaite et universelle n’existe pas…Il est tout à fait normal et acceptable de ne pas toujours faire la meilleure intervention auprès de nos enfants.  L’important est-ce que nous en ferons…

Nous ne pouvons pas être comme les parents de la célèbre bande-dessinée pour enfants « Caillou ».  Ils interviennent toujours avec calme, ils mettent toujours en priorité les différents besoins de leurs enfants !  Bref, ils n’ont pas d’émotions.  Il est important de se rappeler qu’ils n’existent pas  et qu’ils ont été créés de toutes pièces !  Vous riez peut-être mais beaucoup de parents sont tombés dans le piège de croire que ces parents de bande-dessinée destinée aux enfants étaient le modèle parental à suivre…

Il est malheureusement très fréquent que des parents me consultent lorsqu’ils sont au prise avec entre autres, d’intenses sentiments de honte, de culpabilité avec la croyance voire même la conviction qu’ils sont de mauvais parents.  Plus vous lutterez pour mettre vos émotions à distance, plus vous les nourrissez et conséquemment, vos interventions auprès de votre enfant risquent d’en être affectées.   

À toutes les semaines, des personnes me demandent de les aider à ne plus ressentir ces émotions.  Impossible !!!  Et je vous dois vous avouer, même si je le pouvais, je ne répondrais pas à cette demande tant je les considère utiles.  À quoi nous servent nos émotions si dérangeantes ?

Ces émotions sont en fait des guides très puissants.  Elles nous informent que nous devons réviser nos pratiques parentales, expérimenter de nouvelles façons de faire. Elles nous rappellent que notre intervention n’était pas en cohérence avec nos valeurs, ni avec ce qui a de l’importance  pour nous.  En résumé, c’est un signal interne qui nous avise de la nécessité d’arrêter « notre pilote automatique » pour se recentrer sur nous-même, nos valeurs et notre Mission-Parent.

Félicitations chers parents !

Merci de votre engagement envers vous-même pour qu’ensemble nous contribuons à un monde meilleur pour nos enfants!

Nathalie Simard, psychologue