La plus grande responsabilité que nous avons en tant que parent est celle d’être bien avec nous-mêmes en tant que personne.  Hé oui !  D’abord et avant tout, s’occuper de nous en tant que personne.  Trop de parents laissent les besoins de leurs enfants avoir préséances sur leur propres besoins.  C’est un piège à éviter….

Les enfants font ce qu’ils nous voient faire, nous imitent.  Nous sommes leur exemple, leur modèle.  Nous leur servirons de balise pour leur vie adulte.

À titre d’exemple, plusieurs parents me consultent afin que leur enfant fasse moins de crise de colère et qu’il crie moins.  Malheureusement, il n’est pas rare de constater que ces parents ou un des deux va intervenir en étant envahi par une intense colère et qu’il   crie lorsqu’il intervient auprès de ses enfants. Bref, que ses émotions colériques viennent teinter ses interventions qui trop souvent, ne donneront pas le résultat souhaité.

Selon vous, qu’est-ce qui a le plus d’impact pour l’enfant ?  Voir son parent en colère et en perte de contrôle ou entendre le message verbal du parent lui demandant de se calmer… Assez évident n’est-ce pas lorsque nous lisons cet exemple !  Cependant, qu’il soit très clair qu’il est très difficile d’avoir cette même perspective lorsque nous faisons face à cette expérience parentale qui soit dit en passant, survient fréquemment dans plusieurs familles.

Trop souvent, des parents me consultent afin que je les aide à modifier certains comportements de leurs enfants suite au triste constat d’un inconfort voire une détresse émotionnelle importante au coeur de la famille. Comment prévenir que de telles situations surviennent ???

La réponse est simple, mais demande de se mobiliser de mettre notre « pilote automatique » à « OFF ».  Il est primordial de prendre conscience de ce qui nous fait réagir lorsque nous sommes en relation avec nos enfants.  Les situations qui font émerger une gamme d’émotions (peur, tristesse, déception, honte, etc.) sont de puissants outils afin de nous guider. 

J’aurais pu vous donner tellement d’autres exemples de réactions parentales influentes sur le développement de nos enfants car il y en a une multitude.  Mais le principal est de se conscientiser que tout comportement que nous adoptons en réaction à notre propre vécu en tant qu’enfant et/ou que nous n’avons pas consciemment choisi et qui tendent à nous éloigner de ce qui est important pour nous, méritent que nous nous y attardions.  Bonne observation!

Arrêtez-vous quelques instants et prenez conscience des caractéristiques que vous souhaitez que votre enfant possède lorsqu’il sera un adulte.  Vos réponses seront très révélatrices de l’adulte que vous êtes ou que vous aspirez à être …

Félicitations chers parents !

Merci de votre engagement envers vous-même pour qu’ensemble nous contribuons à un monde meilleur pour nos enfants!

Nathalie Simard, psychologue